Moteur à essence ou diesel, le choix n’est pas forcément facile…

Longtemps boudés par les automobilistes français, les moteurs diesel se sont démocratisés dans les années 2000. Ils occupent désormais la part majoritaire sur le marché, malgré une baisse de la demande ces dernières années. Chaque type de moteur présente des avantages et inconvénients qui doivent être considérés ensemble lors de l’acquisition d’un véhicule neuf ou d’un rachat de voiture. Moteur à essence ou gazole, que choisir ? Que faut il acheter ? Décryptage.

Lesquels sont plus chers à l’achat et à l’entretien ?

À l’achat, les véhicules roulant au gasoil coûtent plus cher que leurs homologues à essence. En moyenne, il faudra débourser 5 % à 20 % en plus pour leur acquisition, même lors d’un rachat de voiture.

>> Estimez votre voiture gratuitement – Obtenez votre estimation en moins d’une 1 heure.

En outre, celles-ci sont beaucoup plus chères à entretenir. Ce surcoût se manifeste souvent par un prix plus élevé des pièces détachées, notamment pour les filtres à particules fines et à oxyde d’azote. Par ailleurs, en plus de nécessiter une huile de moteur plus chère, les automobiles roulant au gasoil requièrent des vidanges plus fréquentes. Enfin, les compagnies d’assurance facturent entre 10 et 15 % de plus pour les automobiles roulant au gasoil.

La consommation de carburant, principal avantage des voitures roulant au gasoil

C’est à la consommation que le moteur diesel tire son épingle du jeu. En France, le gazole reste le moins cher à la pompe. Sur le long terme, les surcoûts liés à l’achat et à l’entretien sont donc compensés par les économies de carburant. À partir de 20 000 km cumulés au compteur, la voiture roulant au gasoil se révèle être un bon investissement.

À noter toutefois que l’écart de prix entre le gasoil et le sans-plomb a tendance à se resserrer. La différence passe ainsi de 25 % il y a quelques années à moins de 15 % actuellement.

Et en matière d’environnement ?

La combustion des hydrocarbures produit de l’eau et des oxydes de carbone. Le gazole étant moins raffiné que l’essence, sa combustion génère en sus des particules fines et des oxydes d’azote, mais moins de carbone.

Toutes ces substances représentent, d’une manière ou d’une autre, un danger pour l’environnement et la santé publique. Les oxydes de carbone et d’azote sont les principaux facteurs du réchauffement climatique, tandis que les particules fines sont mises en cause dans l’intensification des troubles respiratoires.

Ainsi, l’État français a mis en place une écotaxe pour financer des actions en faveur de l’environnement. Cette taxe ne concerne toutefois que les émissions de carbone. Plus un véhicule émet des oxydes de carbone, plus elle sera taxée, d’un montant allant de 200 à 2600 €.

Les dernières générations d’automobiles roulant au gasoil sont équipées de filtres plus performants qui limitent l’émission des polluants aériens. Elles émettent également moins d’oxydes de carbone. En prenant en compte ces critères, les automobiles diesel récentes s’avèrent beaucoup moins polluantes.

 

Share This